Le métier de menuisier se décline au féminin
(Article du Sud-Ouest du 09/12/2010 par Mauricette Boutin)

262326_15090286_460x306
 

Chez Daniel Valentin, le métier de menuisier ébéniste se vit aussi au féminin (photo M.B.).


Mercredi prochain, Corinne Demarais, 24 ans, originaire de Segonzac, ouvrière chez Daniel Valentin, menuisier ébéniste, chemin Noir, à Barbezieux, sera accueillie par les instances départementales du Conseil général, de la Capeb (Chambre artisanale des petites entreprises du bâtiment de la Charente), de la Mission départementale aux droits de la femme et à l'égalité et de représentants de la Région dans le cadre du Fonds social européen. Ce jour-là, Corinne saura si sa candidature au deuxième concours « Le Bâtiment au féminin » sera récompensée ou non.

En attendant, le patron et son employée sont bien loin de regretter cette aventure commune. Une aventure qui a démarré en 2001 pour Daniel Valentin, qui croît fermement à la féminisation de son métier, en particulier de cuisiniste et aménagement de salles-de-bain et magasins dont il a fait sa spécialité. Il fut effectivement, le premier en Charente à signer un contrat de mixité charentais avec la délégation départementale aux Droits de la femme.















SARL VALENTIN Daniel - 8, Chemin Noir 16300 BARBEZIEUX - Tél : 05.45.78.07.33 - Fax : 05.45.78.37.29